Mon remède contre les douleurs musculaires

Hey guys ! Est-ce que vous aussi ça vous arrive de vous réveiller avec un torticolis ou de vous faire mal au dos ? Pas de panique, je vais vous partager une petite « recette » pour faire passer ce mal en quelques jours.

Pendant un temps, j’avais tendance à me bloquer le dos ou le cou facilement. Hellooo Lumbago ! Cela arrive moins souvent désormais car j’essaie de faire des exercices de renforcement musculaire mais quand cela arrive, je dégaine mes huiles essentielles pour guérir rapidement.

Warning !

Ce mélange s’utilise pour des douleurs musculaires sans gravité. Je me connais suffisamment bien pour savoir quand je peux me soigner seule sans avoir besoin de consulter un médecin. Cependant, il est parfois difficile de connaître l’origine de la douleur. Aussi, en cas de doute ou de grosses douleurs, je vous invite à consulter votre médecin avant toute chose. Lui seul sera habilité à poser le bon diagnostic. Cela étant dit, passons au mélange qui nous intéresse.

Je me rends compte avec la photo que la bouteille d’huile végétale mériterait de passer sous l’eau…

La gaulthérie couchée

L’une des huiles essentielles que vous retrouverez dans ce mélange est la gaulthérie couchée. Il s’agit d’une huile originaire du Canada ou de Chine dont les propriétés sont les suivantes :

  • Anti-inflammatoire,
  • Apaise les douleurs,
  • Antispasmodique,
  • Chauffe localement le muscle,
  • Antirhumatismale,
  • Dilate les vaisseaux sanguins et permet une meilleure circulation au niveau de la tête et du cœur,
  • Stimule la cellule hépatique, protège le foie et l’aide à régénérer ses cellules,
  • Fait baisser la fièvre,
  • Fait baisser la pression artérielle.

Elle a vocation a soigner toutes les douleurs inflammatoires telles que les douleurs articulaires, musculaires ou tendineuses.

Je m’en suis tellement servie que l’étiquette s’est effacée.

Attention, cette huile est contre-indiquée pendant la grossesse et est interdite pendant l’allaitement. De plus, elle ne doit pas être utilisée sur des enfants de moins de six ans. Elle peut également être irritante si elle est appliquée pure sur la peau. Il convient généralement de la diluer à 25%, soit deux gouttes d’HE de gaulthérie couchée pour 8 gouttes d’huile végétale (par exemple calendula, arnica ou millepertuis).

Le romarin à camphre

La seconde huile essentielle que vous retrouverez dans ce mélange c’est l’HE de romarin à camphre. Cette huile a de multiples propriétés :

  • C’est un équilibrant hormonal,
  • Elle lutte contre les digestions lentes,
  • Elle soulage les douleurs menstruelles,
  • Elle aide à détoxiquer le foie,
  • C’est un antidouleur, diurétique et un décongestionnant veineux,
  • Elle a des propriétés analgésiques,
  • Elle peut aider à lutter contre le baby blues,
  • Elle aide au déstockage des graisses,
  • Elle est cicatrisante,
  • Elle est antiparasitaire.

Attention ! Cette huile est formellement contre-indiquée pendant toute la grossesse et est interdite pendant l’allaitement. De plus, elle ne doit pas être utilisée sur des enfants de moins de six ans ou aux personnes épileptiques. Elle est également interdite aux personnes atteinte de cancer hormonal.

Pour information, j’ai trouvé les différentes informations sur ces huiles dans le livre « Ma bible des huiles essentielles » de Danièle Festy. Ce livre est formidable et est une mine d’or sur les huiles essentielles.

Le mélange miracle

J’ai eu l’occasion de refaire ce mélange la semaine dernière car je suis allée courir vendredi matin et sans que je sache pourquoi, j’ai eu rapidement (très) mal au genou. Est-ce que je me suis fait mal en courant sans m’en apercevoir (vous avez dit boulet ?) ou est-ce que j’ai eu mal car cela faisait longtemps que je n’avais pas couru ? Aucune idée. Dans tous les cas, j’ai réussi à faire passer la douleur en deux jours grâce au mélange d’huiles essentielles ci-dessous :

  • Quelques gouttes d’huile végétale pour diluer les huiles essentielles (l’équivalent d’une cuillère à café). Généralement, je prends de l’huile végétale d’arnica, de calendula ou de millepertuis,
  • Deux gouttes d’huile essentielle de gaulthérie couchée ;
  • Deux gouttes d’huile essentielle de romarin à camphre.

Je mélange l’huile végétale avec les deux huiles essentielles et je l’applique ensuite sur la zone douloureuse. J’utilise généralement ce mélange deux fois par jour jusqu’à la disparition de la douleur (environ deux ou trois jours). Nous sommes lundi au moment où j’écris cet article et la douleur a presque totalement disparu !

Les huiles essentielles agissent rapidement en principe. Aussi, si vous avez encore mal au bout de quelques jours, ne vous obstinez pas à appliquer ce mélange et allez consulter un médecin.

Précautions d’emploi !

Les huiles essentielles peuvent être dangereuses ! Il ne faut pas les utiliser n’importe comment. Certaines sont interdites pendant la grossesse ou interdite pour les enfants. Aussi, avant de les utiliser, je vous invite à demander conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

De plus, respecter strictement le mode d’utilisation et les posologies conseillées. Ne multipliez pas les prises ni les dosages de votre propre chef. Certes les huiles essentielles sont naturelles, il n’en demeure pas moins qu’elles peuvent être très puissantes voire dangereuses.

Enfin, si certaines huiles essentielles peuvent s’appliquer pures sur de petites surfaces, ce n’est pas le cas de toutes. Il est donc conseillé de se renseigner au préalable et de diluer les huiles essentielles dans une huile végétale. De la même façon, certaines huiles essentielles ne peuvent pas être prise de manière orale, renseignez-vous bien avant de les prendre.

Voilà, j’espère que cette petite astuce vous sera utile. N’hésitez pas à me dire en commentaire quelles sont vos remèdes pour soigner vos petits bobos du quotidien ! =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *