Mes séries TV coups de coeur de 2018

Bonjour ! J’espère que vous allez bien avec ces températures glacées.

Je viens aujourd’hui vous parler des dernières séries TV que j’ai regardé sur Netflix. Je suis une grande fan de séries TV et j’en suis beaucouuuup trop en même temps, surtout depuis que je me suis abonnée à Netflix. ^^

J’ai regardé dernièrement trois séries que j’ai beaucoup aimé et dont je vais vous parler.

La série la plus récente que je viens de terminer c’est celle-ci, Bodyguard diffusée sur la BBC et disponible en France sur Netflix.

First of all, « Bodyguard » !

Crédit photo : Allociné
Le pitch

Le pitch selon Allociné : David Budd, vétéran de guerre aussi héroïque que volatile, travaille désormais en tant que spécialiste de la protection pour le compte de la Metropolitan Police Service de Londres. Lorsqu’il est chargé de la protection de l’ambitieuse Julia Montague, Secrétaire d’Etat à l’intérieur, dont il méprise profondément la politique, Budd se retrouve partagé entre son devoir et ses croyances. Responsable de sa sécurité, pourrait-il devenir sa plus grande menace ?

Bon, le résumé ne donne pas forcément hyper envie et ne semble pas hyper original mais je vous jure que la série est vraiment bien. si si !

Le casting

Au niveau du casting, on retrouve une tête connue du petit écran dans le rôle principal, à savoir le génial Richard Madden connu pour avoir interprété Robb Stark dans la non moins géniale série Game of thrones !

Crédit photo : GQ Magazine

Personnellement, c’était le seul que je connaissais déjà. Le second rôle le plus important est tenu par Keeley Hawes qui interprète le rôle de Julia Montague. Je ne la connaissais pas du tout avant mais je l’ai trouvé très convaincante dans le rôle de cette ministre extrêmement froide aux premiers abords et impitoyable dans sa politique.

Globalement, les acteurs et actrices sont tous très bons. A tel point que j’avais réellement envie de traverser mon écran pour en baffer certains. ^^

Mon avis

Je ne vous cache pas que j’ai commencé à regarder cette série car Richard Madden était à l’affiche. ^^ J’adorais son rôle dans Game of thrones, j’étais donc ravie de le retrouver sur le petit écran.

J’avais beaucoup entendu parler de la série avant de la regarder mais n’étant pas très fan des séries politiques, j’ai mis beaucoup de temps à me lancer. Finalement, je ne le regrette pas car je l’ai vraiment adoré ! La séquence d’ouverture de l’épisode 1 nous met directement dans l’ambiance et il est difficile de décrocher de la série par la suite. ^^

J’ai commencé à la regarder avec mon conjoint et comme il est allergique à la VO, j’ai du la regarder en français. Horreur, malheur pour moi qui ne supporte pas de regarder les films/séries en VF. En plus, je devais l’attendre pour regarder la série du coup, on regardait un ou deux épisodes par semaine, pas plus… C’était un véritable challenge de l’attendre pour moi qui binge toutes les séries télé que je regarde. ^^

Bon, il a fini par lâcher la série, du coup j’ai re-regardé tous les épisodes en VO et je peux vous garantir que c’est mille fois mieux ! La série étant anglaise, les acteurs ont un accent de ouf et je peux vous dire que j’aurais eu énormément de mal à la suivre sans les sous-titres. Mais j’adore l’accent anglais et c’est tellement mieux de regarder en VO pour pleinement apprécier le jeu des acteurs.

J’ai également beaucoup plus apprécié la série en enchaînant les épisodes les uns après les autres car l’intrigue est assez complexe du fait du nombre de personnage dans la série. Bon, on n’est pas au point de Game of thrones et ses 30 personnages mais quand même !
La série se compose de six épisodes d’une durée de 58 minutes environ, elle est donc assez dense au niveau de l’action et des révélations. Il est donc important de se rappeler ce que l’on a appris dans les épisodes précédents pour bien comprendre l’intrigue. Je vous conseille donc de ne pas laisser passer trop de temps entre les épisodes.

Sinon, j’ai vraiment beaucoup apprécié l’histoire de la série, l’intrigue, les relations entre les personnages. J’ai souvent retenu mon souffle pendant les épisodes, notamment le dernier qui est de loin le meilleur de la série et pendant lequel j’étais en apnée accrochée à mon fauteuil. ^^

Richard Madden m’a vraiment épaté dans le rôle de David Budd, un vétéran abîmé par les horreurs qu’il a vu à la guerre et qui est chargé d’assurer la sécurité d’une Ministre dont il méprise les idées. Il nous livre une prestation d’une justesse incroyable, entre violence et fragilité. Il semble littéralement habité par son personnage et mérite amplement son Golden Globes.

Le petit reproche que je pourrais faire à la série c’est que, je trouve, qu’il n’ont pas assez approfondi le personnage de David, du moins ce côté vétéran atteint de stress post-traumatique. Bon, en même temps, en six épisodes, ils ne pouvaient pas trop s’attarder dessus mais j’aurais aimé qu’ils développent un peu plus ce côté de l’histoire car on parle souvent du fait qu’il est atteint de ce syndrome.

Autre petit reproche, je trouve que l’intrigue est peut-être un peu trop rapidement expliquée. De ce fait, j’étais un peu confuse lors des révélations sur qui a fait quoi et pourquoi. D’où l’intérêt de ne pas laisser trop de temps entre les visionnages.

Mise à part ça, je vous recommande cette série qui tient en haleine du début à la fin à 100%. Suspense et frissons garantis ! La série a tellement bien fonctionné qu’une saison 2 est prévue. J’espère juste que ce ne sera pas la saison de trop… Pour moi, la saison 1 se suffit à elle-même mais on verra bien ! Je serai ravie de retrouver le personnage de David pour de nouvelles aventures.

Next, « You »

Crédit photo : Allociné
Le pitch

Le pitch selon Allociné : Joe, le gérant d’une librairie new-yorkaise, devient obsédé par Beck, une jeune aspirante écrivaine qui partage sa passion pour les livres et pour la poésie. Persuadé qu’ils sont faits l’un pour l’autre, il va alors se servir des réseaux sociaux pour nourrir son obsession, savoir en permanence où elle se trouve et ce qu’elle fait, et tenter de faire tomber tous les obstacles qui pourraient se dresser en travers du chemin de leur possible romance. Quitte à commettre des actes totalement fous…

Ce Joe semble tout à fait charmant, n’est-ce pas ?
La série est adaptée du livre « Parfaite » de Caroline Kepnes. Je ne le savais pas en commençant la série. Le livre m’a été recommandé il y a quelques mois par l’une de mes collègues mais il m’attend encore sagement dans ma bibliothèque car je n’ai pas eu le temps de le lire. Je me suis donc spoilé le livre sans le savoir…

Le casting

Au niveau du casting, on retrouve une autre tête connue du petit écran, à savoir Penn Badgley connu pour avoir tenu le rôle de Dan Humphrey dans Gossip Girl. Le rôle de Beck est tenu par Elizabeth Lail qui a joué, je crois, dans Once Upon a Time. On retrouve également au casting Shay Mitchell connue pour son rôle de Emily dans Pretty Little Liars.

Les acteurs sont tous très convaincants dans leurs rôles respectifs, surtout Penn Badgley qui est absolument flippant dans le rôle de Joe qui semble tout à fait charmant aux premiers abords et qui se révèle être un vrai freak et stalker. Il ne m’avait pas spécialement marqué dans Gossip Girl mais je l’ai trouvé très bon dans You. Quant à Elizabeth Lail, elle est également convaincante dans le rôle de la fille un peu perdue, qui ne sait pas vraiment qui elle est et qui se cherche.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé cette série. Moi qui adore les séries et films un peu psychologique où le personnage a clairement besoin d’une psychanalyse, j’ai été servie ! La série peut être totalement malaisante parfois et révèle un peu notre côté voyeuriste et c’est ce qui la rend intéressante.


Crédit photo : Allociné

L’originalité de la série tient dans le fait que l’on suit l’histoire du point de vue de Joe. On est dans sa tête et on entend toutes ses pensées. C’est assez perturbant parfois car le personnage de Joe est totalement creepy mais si on enlève son côté psychopathe, il est plutôt sympathique et on se surprend à l’apprécier et à espérer qu’il ne se fasse pas choper pour ce qu’il fait. On s’en veut presque de « s’attacher » à lui.
L’acteur y est pour beaucoup car il a su donner à son personnage un côté attachant, rassurant qui contraste totalement avec son côté sombre, machiavélique limite sociopathe.

Petit bémol : La série est bien mais il ne faut pas être trop regardant car il y a quelques incohérences et facilités dans le scénario. Il faut la regarder sans se prendre la tête au risque de ne pas aimer. Mise à part ça, je trouve qu’elle tient vraiment en halène et fait très bien le job. Je l’ai dévoré en quelques jours seulement (la série n’a que 10 épisodes pour l’instant mais une saison 2 est prévue).

Cette série rend un peu parano et ne donne plus envie de partager quoi que ce soit sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, si vous vivez au rez de chaussée, pensez à mettre des rideaux à vos fenêtres. ^^

Last but not least : « Bates Motel »


Crédit photo : Allociné
Le pitch

Le pith selon Allociné : Après la mort mystérieuse de son mari, Norma Bates décide de refaire sa vie loin de l’Arizona, dans la petite ville de White Pine Bay dans l’Oregon, et emmène avec elle son fils Norman, âgé de 17 ans. Elle rachète là-bas un vieux motel abandonné depuis de nombreuses années, ainsi que le manoir qui trône majestueusement quelques mètres plus loin. La mère et le fils partagent depuis toujours une relation complexe, presque incestueuse. Des événements tragiques vont les pousser à se rapprocher encore davantage. Ils partagent désormais ensemble un lourd secret…

Bon, vous allez probablement me dire que j’ai un train de retard car cette série date de 2013 et est terminée depuis 2017. Je sais maiiiis j’avais commencé à regarder le premier épisode il y a longtemps sans trop accrocher. Du coup, je n’ai pas poursuivi le visionnage à l’époque. J’ai recommencé à la regarder lorsque j’étais à court de série et j’ai bien fait car c’est un véritable coup de coeur !

La série est adaptée du film Psychose de Alfred Hitchcock. Il s’agit en quelque sorte d’un prequel car on suit l’adolescence de Norman Bates et on y découvre pourquoi il est devenu le psychopathe que tout le monde connaît.

Le casting

On retrouve une nouvelle fois des têtes connues car les deux rôles principaux sont tenus par Vera Farminga (Conjuring, La nonne etc.) et Freddie Highmore (Charlie et la chocolaterie, Arthur et les Minimoys, Good Doctor etc.). Freddie Highmore tient le rôle de Norman Bates, le célèbre tueur de Psychose. Autant vous dire que ça le change des rôles de gentil petit garçon qu’il a l’habitude de tenir.
Max Thieriot est également au casting de la série. Personnellement, je ne le connaissais pas du tout avant de regarder Bates Motel.

Mon avis

J’ai mais tellement aimé cette série !! Comme dit plus haut, j’aime les séries un peu bizarre qui s’intéressent à la psychologie des personnages. J’ai été servie avec Bates Motel car le personnage principal est atteint de trouble dissociatif de l’identité (comme le personnage campé par James McAvoy dans Split). Je trouve que cette maladie est passionnante à étudier. Je suis fascinée par cette capacité du cerveau à créer différentes identités pour se protéger des traumatismes vécus.

Freddie Highmore m’a complètement impressionné dans ce rôle. Je ne me doutais pas qu’il pouvait être un aussi grand acteur. Il est adorable au début de la série, on s’attache beaucoup à son personnage, on a pitié de lui qui vit avec une mère limite incestueuse qui veut le contrôler et ne le laisse pas vivre. Puis, il devient absolument terrifiant au fur et à mesure qu’il se transforme en tueur et on en vient à le détester. Il passe d’une émotion à une autre avec une telle facilité, c’est impressionnant. Il peut passer de la joie à la colère en une fraction de seconde, c’est terrifiant.


Crédit photo : Allociné

Vera Farmiga est également épatante dans son rôle de mère un peu folle, énervante mais attachante qui croit bien faire en essayant de protéger son fils du monde extérieur. Son duo avec Freddie Highmore marche à la perfection et on sent une réelle alchimie entre les deux acteurs.

Beaucoup ont trouvé que la série s’est essoufflée à partie de la saison 3. Je ne partage pas cette avis et, au contraire, je trouve qu’elle est devenue meilleure au fil des saisons. Plus on avance dans les saisons, plus Norman sombre dans la folie. Les deux dernières sont donc particulièrement sombres et permettent de mesurer l’ampleur du talent de Freddie Highmore car il nous entraîne avec lui dans la maladie.
Il est vrai cependant que les histoires secondaires sont moins intéressantes que l’histoire principale. De ce fait, certains épisodes sont moins bien que d’autres. Les meilleurs épisodes sont ceux centrés sur les relations familiales.

La série n’est pas réellement un prequel au film Psychose car elle prend quelques libertés par rapport au film de Hitchcok. La différence majeure est que la série se passe dans les années 2010 mais cela ne dérange pas vraiment car il y a un subtil mélange de modernité et d’hommage aux années 50. Seuls quelques détails nous rappellent que l’on est dans les années années 2000 tels que les voitures, les téléphones portables. Hormis ces détails, on pourrait se croire dans les années 50.

La mise en scène, les décors, la colorimétrie sont aussi exceptionnels et contribuent à rendre la série sombre, pesante, malaisante. On a vraiment l’impression d’être coincé dans ce manoir un peu glauque avec Norma et Norman et d’assister avec eux à la plongée dans la folie de ce dernier.
Bref, je vous la recommande à 1000% si vous ne l’avez pas encore regardé.

Bon, je m’arrête là car je pourrais encore dire beaucoup de chose sur Bates Motel tellement j’ai aimé cette série mais cet article est déjà beaucoup trop long. ^^ J’ai envie de continuer à vous partager mes découvertes en terme de films et de série alors j’espère que cet article vous aura plu !

Et vous, qu’est-ce que vous regardez comme série en ce moment ? =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *