Les grandes marques abandonnent (enfin) la fourrure

Ce n’est plus un secret, derrière un manteau ou un col en fourrure se cache d’abominables pratiques responsables de la souffrance et de la mort de millions d’animaux chaque année. 😡

IMG_2618

Malgré cela, on trouve encore beaucoup de fourrure dans les grandes enseignes de mode. Lorsque je sors dans la rue, j’ai envie de brûler toutes ces parkas Canada Goose que je croise à tous les coins de rue ! 😤 #viretacapuche

🌿Qu’est-ce qui se cache derrière un col en fourrure ?

Eh bien tout simplement des élevages d’animaux à fourrure dans lesquels des animaux sont enfermés dans des cages empilées les unes sur les autres.

IMG_2614

Des animaux en détresse, blessés aux pattes par les barreaux métalliques de leur cage, des membres arrachés, des blessures profondes laissées sans traitement, des yeux infectés, les bébés laissés à côté du cadavre de leur mère. Voilà ce qui se cache derrière les vêtements en fourrure. Pas très joli, n’est-ce pas ?

IMG_2615

Le calvaire des renards gavés à mort pour leur fourrure 

Et ça, ça ne concerne que leur détention. Les méthodes utilisées pour les capturer ou tuer les animaux destinés à l’industrie de la fourrure sont toutes aussi abominables et cruelles : piégeage, électrocution vaginale ou anale, gazage, empoissonnement etc.

Notre col en fourrure vaut-il vraiment de faire endurer tout ça aux animaux ? Y a-t-il vraiment une fierté à porter la peau d’un animal mort qui a atrocement souffert ?

Quel animal je porte sur mon dos ? 

Probablement un vison, un renard, un raton laveur ou un chien viverrin. Ce sont en effet les animaux que l’on retrouve le plus souvent dans les élevages à fourrure. Oh mais pas seulement ! Il y a également une « chance » que ce soit un chinchilla, un ragondin, un putois ou une zibeline.

Mais il est parfois difficile de savoir précisément quel animal a « donné » sa fourrure dans la mesure où les étiquettes ne le précisent souvent pas.

Des chiffres atroces

Selon le site Fourrure Torture, les fourreurs estiment pour l’année 2014 qu’environ 109 millions de visons ont été tués pour leur fourrure, 16 millions de renards ont été tués et 14 millions de chiens viverrins/ratons laveurs ont été tués cette même année pour répondre à l’industrie de la fourrure.

IMG_2620

Des dégâts environnementaux considérables 

Sans parler des dégâts environnementaux que cause cette industrie : pollution aux métaux toxiques, pollutions des sources d’eau potable, maladie de peau et cancers des ouvriers qui travaillent sur les sites de traitement des fourrures. Et j’en passe. Incroyable d’en arriver là pour un simple vêtement…

La prise de conscience des créateurs 

Heureusement grâce au travail de nombreuses associations, la cruauté de l’industrie de la fourrure a éclaté au grand jour.

Les consommateurs prennent de plus en plus conscience du problème et refusent désormais de porter de la fourrure.

Prise de conscience personnelle ou influence des consommateurs, plusieurs créateurs de mode se prononcent également contre l’industrie de la fourrure. Hourra !!

IMG_2619

Campagne de l’association Peta  

Parmi les créateurs qui n’utilisent plus de fourrure, on retrouve Calvin Klein, Stella McCartney, Vivienne Westwood et Tommy Hilfiger. D’autre enseignes comme H&M, Ralph Lauren, United Colors of Benetton ou Esprit ne proposent plus de fourrure.

« La mode c’est innover et anticiper. La cruauté et l’irresponsabilité, c’est ça qui est démodé. » – Stella McCartney, styliste pionnière dans le monde de la mode sans fourrure et sans cuir.  

Plus récemment, Donatello Versace a annoncé que sa maison de couture n’utilisera plus de fourrure animale dans ses produits. En espérant qu’il ne s’agisse pas là simplement d’un coup marketing.

Ce jour, 14 Mars 2018, Furla a également annoncé l’arrêt de la production et l’utilisation de la fourrure.

Des alternatives existent

Désormais porter de la fourrure n’est plus si socialement acceptable. Surtout qu’il existe de nombreuses alternatives à cela.

La fausse fourrure s’est en effet imposée comme l’indispensable des défilés lors de la Fashion Week automne-hiver 2018-2019. Gucci, Givenchy ou encore Stella McCartney, tous ont opté pour une mode éthique et sans fourrure.

IMG_2616

Givenchy

IMG_2617

Stella McCartney

Bon vraie ou fausse, personnellement je ne trouve pas élégant le fait de porter de la fourrure. Je n’ai pas envie de prétendre porter un animal mort sur moi. Mais si certains aiment, admettons dans la mesure où la fourrure est fausse.

Mais espérons que ces créateurs servent d’exemples à ceux qui exploitent encore les animaux dans le seul but de leur voler leur peau.

À quand une même résolution pour le cuir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *